01

J'ai acheté mon body trainer il y a quelques années, en passant par le site de M6 Boutique. 

A l'époque, je me rappelle bien (ma mémoire sélective se souvient plus des trucs sans importance que du reste, cherchez pas à comprendre!), c'était le produit du jour et j'avais pu me le procurer pour 100 euros au lieu de 125 !

Pourquoi cet achat ?
L'été approchait,et j'étais invitée chez de la famille pendant les grandes vacances, dans une belle maison avec piscine et je comptais bien profiter de cette dernière ! Seul détail qui aurait pu m'en empêcher : les trois kilos de graisse en trop que j'avais de stockés dans les gigots !

Je ne suis pas une très grande sportive, même si je me débrouille pas mal dans certains domaines (mais non Nelcie, pour une fois, je ne parle pas de ce à quoi tu penses!!) mais j'avais décidé de me reprendre en mains ! ;)

Quelques jours après la commande, mon Body-trainer était chez moi ! J'étais hyper contente, comme une gosse qui reçoit un cadeau.

J'ai découpé les liens, le scotch, ai ouvert le carton (sur lequel j'avais pu lire "made in china", entre autres choses) et il ne me restait plus qu'à monter moi-même la bête(je me souviens qu'à l'époque, j'aurais aimé un beau mâle pour me monter... mon engin !! Mais bon, je n'avais pas ça sous la main...). Boudiou, ça pesait !! Je m'étais armée de la clé plate qui se trouvait dans un petit sac en plastique, dans lequel se trouvaient aussi deux goupilles de verrouillage...

02

Etape suivant le déballage : sortir tout l'attirail du carton : le guidon, les pédales, la selle, les deux pieds (tous étaient emballés dans des petits sacs en plastique), une petite boite en carton dans laquelle se trouvait un compteur, et... le reste : un gros bloc avec plusieurs "branches" qui bougeaient un peu trop pour moi.

J'avais ensuite chopé la notice, qui était en français, et me retrouvais aux pages expliquant le montage de mon super bidule.

Première chose à faire : fixer les pieds. Tous les boulons étaient installés là où ils devaient être vissés, mais ça n'aidait pas pour autant à trouver où qu'il était le cucul, et où qu'elle était la têtête ! En effet, j'vais passer pour une truffe, mais j'avais mis un bon quart d'heure à capter où mettre les pieds !!! Eh ouais, ça m'a marquée cette histoire !! ;D

Une fois les pieds posés, tout était allé bien plus vite : la selle s'était installée très facilement (pas de boulon, juste une goupille), les pédales et le guidon se plaçaient avec aisance aussi, et le compteur... c'était d'une simplicité enfantine ! Il fallait juste l'emboiter au milieu du guidon après l'avoir assemblé au support.

La turbine était déjà en place et se fixait, comme la selle, à l'aide d'une goupille de verrouillage.

Le montage s'était fait en une vingtaine de minutes (le quart d'heure de galère compris!)

°o° °0° L'heure de la bodytraineurisation avait sonné... °0° °o°

05

Le "made in china" présent sur le carton m'avait fait un peu peur. L'appareil ne me semblait pas très solide... J'osais à peine m'asseoir, la première fois...

La turbine était sur le 1, le niveau "débutant" donc (?)...
Après quelques secondes à me poser des questions sur la solidité de la chose, j'avais pris mon courage à deux mains et l'avais enfourché ! J'avais posé mon cul sur la selle, mes pieds sur les pédales et....aaaaaah, que c'était dur !
Bordel, j'ai eu du mal à m'y faire ! Mais faut dire que je n'avais pas de force du tout dans les pattes !
Arrêtez de me prendre pour une petite joueuse, la position 1, c'est quand même une résistance de 32 kilos !!! lol

Je ramenais le guidon vers moi, je poussais sur les pédales... et je recommençais... Je dois vous avouer que je n'ai pas pu y aller plus de 5 ou 6 fois et j'étais essoufflée comme un boeuf ! mdr
J'ai eu beaucoup de mal à m'y faire, mes gestes n'étaient pas bien coordonnés mais, avec le temps et la pratique (surtout), tout s'est arrangé !

Une chose à éviter : rester pieds nus ! J'ai douillé à mort et j'avais les marques des pédales sous mes péniches le jour où j'ai testé cette façon de faire ! :)))

Je vous explique à nouveau comme ça fonctionne, si vous avez un peu de mal ! ;D
On s'installe sur le Body Trainer : on est assis sur la selle (bah ouais, sur le guidon, ça marche moins bien!), on pose nos pieds sur les pédales et on attrape le guidon avec nos mimines.
Une fois positionné, on commence le boulot : on pousse un maximum sur les pédales avec nos pieds, on va jusqu'à tendre nos jambes qui étaient auparavant pliées, et on ramène le guidon vers nous. Ce mécanisme fait remonter la selle et on se retrouve donc avec le guidon au niveau de notre ventre (je vous ai mis une photo trouvée sur le net pour vous montrer cette position). Puis, on replie les genoux et on éloigne le guidon de nous (désolée, je suis nulle à chier pour les explications!) mais sans se relâcher entièrement. Puis on repousse sur les pédales, on retire le guidon... et ainsi de suite !

Dans la notice, se trouve plusieurs tableaux disant à quel rythme nous devons travailler, selon notre sexe, notre tranche d'âge et notre poids. Bref, si j'avais dû les écouter, je n'aurais fait que 16 "répétitions" par minute. Après mon premier effort, je trouvais cela énoooorme vu le mal de chien que j'avais eu à en faire 5 ou 6 ! Mais, par la suite, j'ai vu que je pouvais même faire plus... Le tout était d'y aller tranquillement ! Quand on n'est pas sportif, il ne faut pas forcer comme des bourrins !

Si je me souviens bien, j'avais ré-enfourché mon body-trainer le soir même de ma première utilisation pour tenter de faire mieux... et, résultat, le lendemain j'avais mal aux fesses... et aux bras... Preuve que mon appareil de torture me faisait de l'effet. Par contre, côté jambes, rien... mais ça venait de moi : j'avais tendance à trop tirer sur mes bras, donc le bas ne travaillait presque pas.

Par la suite, j'ai poussé beaucoup plus sur mes jambes, et je suis vite montée à 300, et même 350, répétitions par jour...

J'avais pris un bon rythme, je bossais chaque jour et ça a payé puisque j'avais presque réussi à perdre les 3 kilos qui me gênaient (300 grammes résistaient) !

Après mes vacances, j'ai continué à "trainer" mon "body" et je me suis bien musclée les bras et les jambes (mes mollets sont en béton encore maintenant! lol). J'ai à nouveau augmenté la cadence et suis passée à 300 répét' le matin et 300 le soir...
J'avais mal partout, surtout les articulations des genoux (qui me font toujours souffrir d'ailleurs!) mais au moins, je me musclais et je perdais un peu de poids !

Après quelques temps, j'ai lu la notice en entier (je sais, c'est pas au bout de plusieurs semaines qu'il faut le faire!) : il y est noté qu'il faut s'étirer après avoir fait du body-trainer. Des schémas nous montrent même quoi faire exactement... c'est pas mal.

Elle (la notice donc) est bien conçue, faut juste prendre le temps de la lire entièrement, ce qui n'est pas le fort de tout le monde (et je sais de quoi je parle !) mais c'est nécessaire pour pas se claquer bêtement un muscle.

Pour ce qui est de la turbine, la résistance va de 32 à 113 kilos. Il y a 12 positions.

A ce jour, je n'ai pas pu pousser au-delà du niveau 3, ce qui fait 38 kilos de résistance, car je me suis fait une belle entorse au genou gauche il y a 3 ans... et une autre au poignet du même côté en début d'année (je crois l'avoir déjà dit dans un autre avis : je suis une Pierre Richard au féminin ! lol)...

°o° °0° Petites infos supplémentaires °0° °o°

06

Il y a plusieurs façons de se muscler ! Tout dépend :

* de la façon dont on tient le guidon : paumes vers le haut ou vers le bas.

* de l'endroit où l'on pose nos pieds : soit sur les pédales, qui est l'exercice le plus facile, soit sur la barre transversale qui se trouve à une vingtaine de centimètres au dessus des pédales et là, c'est douloureux ! En fait, c'est bien pour ceux qui sont déjà bien musclés et qui veulent se la péter ! :))

Sinon, de mon côté, bah... chaque lendemain de "bodytraineurisation", j'ai hyper mal au cul... pourtant, il est bien rembourré (lol), mais la selle n'est pas top ; et j'ai super mal aux mains... Je sers trop fort ce pauvre guidon en fait, parce que j'arrive pas à me décrisper.

Par contre, la bête ne faisant pas travailler mes abdos (eh ouais, sur moi, ça marche pas!), je suis obligée de faire quelques exercices à côté pour pallier à ce manquement.

Ce que l'engin de torture me fait réellement travailler ?
Les bras, les épaules, les fesses et les cuisses... sinon, pour tout le reste, j'ai des doutes, car je n'ai jamais eu de courbatures ! ;)

Je dois vous avouer encore une chose...
Depuis que j'ai ma balance board (c'est tout récent!) et que je fais du "sport" avec ma Wii, eh bien j'ai tendance à le bouder ! Mais je reviendrai vers lui tôt ou tard ! Si si !! ;)

°o° °0° Verdict °0° °o°

Je suis assez satisfaite de mon achat, même si je ne m'attendais pas à recevoir du "made in china"... et si cela avait été indiqué sur le site, je pense que je n'aurais pas passé commande parce que les finitions et les soudures sont vraiment bâclées (ce qui lui vaut un point en moins).

La garantie d'un an m'avait tout de même un peu rassurée, après réception...

J'oubliais quelque chose de super important : sur le site, il était écrit que le Body-Trainer ne pesait "que" 14 kilos... sur le carton d'emballage, il est écrit qu'il en pèse 17,900 ! HEUREUSEMENT que je n'avais pas dû aller le chercher à la poste, qui se trouvait à plus de dix minutes à pinces de chez moi, à l'époque !

Dernier truc, avant de vous laisser vaquer à vos occupations : l'appareil est très volumineux (il me bouffe 1 tiers de ma chambre) et il est très dur à déplacer, vu qu'il pèse une vache !
Il est pliant... mais c'est pas pour autant qu'il ne prend pas de place, le bougre !! (allez hop, une autre étoile en moins!)

NOTE : 3/5